Barcillonnette

Les Anciens de Barcillonnette revendiquent encore l’appellation de Val Civique, conférée à la commune pendant le Révolution Française, comme un marqueur de son esprit de résistance. Ultra-rurale, comptant, en termes démographiques,parmi les communes les moins peuplées de l’agglomération  nouvelle, Barcillonnette ne se résigne à aucune fatalité et multiplie les projets ! Transition énergétique, culture, solidarité : ce triptyque constitue le socle sur lequel la commune entend asseoir son développement.

La « petite Barcelone », comme l’indique l’étymologie, qui connaît, depuis plus de vingt ans, une forte croissance démographique, utilise tous ses atouts pour faire de grandes choses !
 

Nombre d'habitants : 162
Barcillonnettois, Barcillonnettoises
Altitude : 830 m.
Superficie : 19,51 km²
Densité : 8 hab/km²
 

Jean-Pierre TILLY
- Maire depuis 2014
- Conseiller communautaire

MAIRIE

Le village 05110 BARCILLONNETTE
Tél : 04 92 54 25 80
mairie.barci05@gmail.com
site web : http://barcillonnette.eu

Ouverte au public
Vendredi de 9h à 12h et de 14 à 18h

A la pointe de la transition énergétique

La commune de Barcillonnette dispose d’un important capital environnemental. Forte de son territoire à vocation essentiellement agricole, elle a fait de la production d’énergie renouvelable, dans le cadre d’une démarche de mutation vers l’énergie positive, l’un de ses axes de développement. Au mois d’avril 2018, à l’initiative de la société coopérative d’intérêt collectif ErdG (Énergies Renouvelables du Gapençais), Barcillonnette a accueilli, pendant 5 jours, un stage d’autoconstruction d’une éolienne rassemblant 12 stagiaires et 4 formateurs, venus du monde entier. L’éolienne construite fournit désormais une partie de l’électricité consommée par la Mairie. L’intérêt avéré de l’entreprise conduit la municipalité à réfléchir à l’implantation d’une seconde éolienne destinée à équiper le gîte de Peyssier. Dans le cadre de la réhabilitation d’un bâtiment agricole acquis en 2015,  « la Bergerie », la réfection de la toiture, aujourd’hui en matériau amianté, comprendra notamment des travaux d’isolation et l’installation de panneaux photovoltaïques qui permettront autoconsommation et revente.

Faire ensemble

Plus largement, « la Bergerie » constituera un espace intercommunal, fruit d’une démarche participative pour le développement durable engagé par les communes de Lardier et Valença, Vitrolles, Esparron et Barcillonnette. La démarche s’appuie sur le fonctionnement de groupes de travail composés d’habitants et d’élus locaux. Outre un café associatif, le bâtiment pourrait accueillir des espaces d’échanges gratuits de service, des activités associatives, des événements locaux tout en offrant parallèlement la possibilité de distribuer en circuit court les productions agricoles locales, transformées ou non.

Le goût de la culture et le sens de la fête

Le Comité des Fêtes et l’association «L’oeil rond» rivalisent d’inventivité pour faire vivre la culture et la convivialité à Barcillonnette. «Mémoires de pierres», «Jazz à la lune» et «A’Clochenotes» font le bonheur des amateurs de connaissance et de musique. Le Loto, la Fête du Village et Noël à Barci sont, quant à eux, des moments de partage, d’échange et de fête attendus des Barcillonnettois comme des habitants des communes alentour !

FOCUS SUR… Le café associatif

Désireuse de renforcer la sociabilité et l’attractivité de son territoire, Barcillonnette, en accord avec ses voisines, accompagne l’association « Et si nous... » – forte, par ailleurs, du soutien de la Fondation de France – dans la création d’un café associatif intercommunal.

« La Bergerie » se rêterait parfaitement à l’accueil de ce véritable « bistrot de village ». Associé à une programmation d’activités telles que des rencontres de lecture, des danses traditionnelles ou des événements locaux, le lieu accueillerait les Barcillonnettois et les résidents des communes environnantes désireux, de partager un verre, d’écouter un concert, de regarder un match ensemble ou de jouer à la moune…

Et l’on se prend à rêver de voir le bistrot de village devenir à terme un bistrot de pays, créateur d’emploi !