Les objectifs 2018

 

La compétence "Transports" transférée de la Région aux intercommunalités

 

Depuis le 1er janvier 2018, la compétence Transports a été transférée de la Région aux intercommunalités, en contrepartie d'une dotation. La Communauté d'Agglomération Gap-Tallard-Durance a donc vu son réseau augmenter de 25 lignes supplémentaires, en majorité scolaires mais aussi la ligne cadencée
Gap-Tallard-La Saulce. Ce changement de compétence a été totalement transparent pour l'usager.

 

 

 

Gratuité des transports au sein du périmètre de l'agglomération

 

À partir du 3 septembre 2018, les transports au sein du périmètre de l'agglomération seront totalement gratuits pour les élèves comme pour les autres usagers des cars, selon le souhait du Président de la Communauté d'Agglomération, Roger Didier. Cela est également valable pour les habitants de Curbans et Claret dont les transports, qui dépendaient du Département des Alpes-de-Haute-Provence, ont été transférés à la Communauté d'Agglomération Gap-Tallard-Durance.

En revanche, les lignes traversant le périmètre de l'agglomération mais se rendant au delà de cette zone (Chorges, La Roche-des-Arnauds...) restent de la compétence régionale.

Jusqu'à présent, les enfants qui empruntaient les transports devaient s'acquitter de 15 € de frais de dossier et les autres usagers achetaient leur billet auprès de 05 Voyageurs. La donne changera totalement à partir du 3 septembre. « Grâce à l'extension de la gratuité, nous allons donner une nouvelle dimension à notre politique de mobilité », se félicite Christian Hubaud, 1er vice-président délégué à la mobilité et aux transports urbains. « Ce sera une incitation supplémentaire aux déplacements alternatifs à la voiture ».

 

Pourquoi la gratuité des transports sur toute l'agglomération ?

 
« En 2005, nous n’avions pas hésité une seconde à voter la gratuité des bus à Gap », indique Roger Didier. « Je ne veux pas qu’il y ait de différence entre les habitants de notre territoire. C'est un signe que nous donnons à la population. Cela lui montre aussi ce que peut apporter l’agglomération. Et cette gratuité va donner un élan supplémentaire à la mobilité. » 

Au titre de la compensation du transfert de la compétence Transports, la Région va reverser à la Communauté d'Agglomération environ 1,2 million d’euros. Dans le même temps, les recettes de ces différentes lignes régulières et scolaires sont inférieures à 25 000 € par an. « Faut-il maintenir une billettique, une régie (…) pour des recettes aussi limitées ? » interroge Christian Hubaud, 1er vice-président délégué à la mobilité et aux transports urbains.

Soulignons que cette gratuité est aussi permise par le versement Transports de l'ensemble des entreprises du territoire qui emploient des salariés.
 

 

Le réseau de transports collectifs de la Communauté d’Agglomération Gap-Tallard-Durance comprend 54 lignes.


• Réseau de bus urbains Linéa : 11 lignes (8 lignes de bus régulières et 3 navettes). La flotte de Linéa est de 25 bus ou navettes, qui parcourent un total de 750.000 km/an. 40 agents sont affectés à ces lignes urbaines. 

• 18 lignes affrétées (2 lignes de bus régulières, 1 renfort pour les vacances scolaires, 14 lignes de transport scolaire ouvertes à tous les publics et 2 lignes de navettes saisonnières Gap-CharanceBayard et Gap-Bayard-Laye).

• 25 lignes transférées par la Région (dont la ligne régulière cadencée La Saulce-Tallard-Gap et 24 lignes scolaires). Par ailleurs, les Taxibus (transport à la demande) proposent 8 circuits.
 

 

Un nouvel appel d'offre en cours
 

Mi-avril 2018, la Communauté d'Agglomération a lancé un appel d'offres pour les 25 lignes transférées par la Région, ainsi que celles qu'elle avait déjà en charge, elles aussi principalement scolaires, à savoir Gap, Pelleautier et La Freissinouse, soit au total une cinquantaine de lignes. Les entreprises seront sélectionnées courant juin pour être opérationnelles au 1er septembre. Le budget consacré à ces lignes (hors régie de transports Linéa à Gap) se chiffre actuellement à 2,1 M€. 

Vers une meilleure organisation
des lignes

 

La Communauté d’Agglomération opérera d'autres modifications : une meilleure organisation des lignes et peut-être même, si elle parvient à dégager une marge de manœuvre dans le cadre de l’appel d'offres, d’en créer de nouvelles. Mais le président Roger Didier a été très clair : ces changements se feront à budget constant. 

Les nouveautés touchent aussi le réseau de bus urbains de Gap, Linéa. Depuis les vacances de la Toussaint 2018, les lignes 2 et 6, dont le rythme était moins soutenu pendant les vacances scolaires, fonctionnent à la même fréquence toute l'année. Cela répond à une demande des usagers, en particulier les personnes empruntant ces bus pour se rendre à leur travail, mais aussi à un engagement politique de Roger Didier. En 2017, les lignes 1 et 3 avaient connu la
même amélioration.

La flotte urbaine gapençaise va se doter d’une navette électrique sans chauffeur et de deux navettes électriques classiques de 22 places acquises dans le cadre de l’appel à projets Territoire à énergie positive pour la croissance verte. L’un de ces deux véhicules remplacera le minibus thermique Centro A ; l’autre devrait être affecté à un autre circuit pour mieux desservir certains quartiers de la ville.

 

Une navette électrique autonome à Gap !
 

Ce sera une première ! Une navette électrique autonome sera mise en service cette année à Gap, sous l’égide de la Communauté d’Agglomération
Gap-Tallard-Durance. Elle reliera le sud de Gap (depuis le parc relais du stade nautique) au centre-ville (à Porte-Colombe), sur une distance de 2,2 km en empruntant la contre-allée AlbertLaty. 
Cette navette d’une capacité de 15 places sera accessible aux personnes à mobilité réduite. Sa mise en place est soumise à une autorisation du ministère des Transports. Elle a fait également l’objet d’un travail préalable important avec la Prévention routière, afin d’aménager les intersections que la navette autonome sera amenée à traverser. L’investissement de 270 000 € sera très largement financé par des crédits européens.